Navigation – Plan du site
Miscellanées

Les premières mosquées et la transformation des sanctuaires wisigothiques (92H/711-170H/785)

Las primeras mezquitas y la transformación de los santuarios visigodos (92H/711-170H/785)
The first mosques and the conversion of Visigothic sanctuaries (92H/711-170H/785)
Susana Calvo Capilla
p. 131-163

Résumés

Notre objectif, dans cet article, est d’analyser les différentes sources (textuelles et archéologiques) traitant des mosquées érigées par les musulmans lors du premier siècle d’al-Andalus, mais aussi d’aborder le sort réservé aux sanctuaires chrétiens. Le point de départ de cette étude est une phase d’une grande complexité qui exige que l’on distingue plusieurs modèles d’islamisation correspondant aux différents processus de conquête et d’occupation des territoires. Malgré les lieux communs et les légendes que les auteurs arabes ont incorporés à leurs récits de la conquête, ceux-ci contiennent une information indirecte précieuse sur les liens d’al-Andalus avec l’Islam oriental et nord-africain. Quant aux vestiges archéologiques, le processus d’islamisation semble progressif, de sorte que les archéologues rencontrent de sérieuses difficultés pour identifier le changement des formes de vie et déterminer le passage d’une société chrétienne à une société musulmane.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral en libre accès disponible sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2015.
Consulter cet article

Plan

Les mosquées des conquérants
La « Mosquée des étendards » d’Algésiras ou Mosquée de Mūsā
La grande mosquée de Saragosse et les fondations religieuses des tābi‘ūn
Destruction et coexistence : l’affirmation de l’islam et les églises des mozarabes
La destruction des temples polythéistes
Les églises ouvertes au culte chrétien
La sécularisation des lieux de culte chrétien
La Kanisa et le masǧid Rubīna de Séville
Abandon, ruine et transformation des églises
La conversion des églises en mosquées
Cordoue et Valence : l’islamisation des enceintes épiscopales
Conclusion

Aperçu du début du texte

La conquête islamique de la péninsule Ibérique est connue fondamentalement grâce aux sources écrites, arabes et latines. Ces dernières décennies, l’archéologie est venue à l’appui des historiens de la période, surtout en ce qui concerne les transformations matérielles qui se sont produites sur ce territoire pendant les viiie et ixe siècles. Cependant, pour utiliser de manière complémentaire ces deux ressources, les historiens doivent tenir compte des difficultés et des risques que comporte l’interprétation des textes, d’une part, et des vestiges archéologiques d’autre part.

Les récits de la conquête islamique, aussi bien en Orient qu’en Occident, ont été écrits après les événements, plus de cent ans après les faits en al-Andalus (entre la fin du ixe et le xiie siècle). Dans la plupart des cas, les traditionnistes et les historiens arabes étaient influencés par les circonstances personnelles et politiques de leur propre temps. En conséquence, on peut suspecter une réécriture du passé ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Susana Calvo Capilla, « Les premières mosquées et la transformation des sanctuaires wisigothiques (92H/711-170H/785) », Mélanges de la Casa de Velázquez, 41-2 | 2011, 131-163.

Référence électronique

Susana Calvo Capilla, « Les premières mosquées et la transformation des sanctuaires wisigothiques (92H/711-170H/785) », Mélanges de la Casa de Velázquez [En ligne], 41-2 | 2011, mis en ligne le 17 février 2014, consulté le 20 décembre 2014. URL : http://mcv.revues.org/4074

Haut de page

Auteur

Susana Calvo Capilla

Universidad Complutense de Madrid

Haut de page

Droits d’auteur

© Casa de Velázquez

Haut de page
  • Logo Casa de Velázquez
  • Revues.org