Navigation – Plan du site
Dossier. Tres momentos de cambio en la creación literaria del Siglo de Oro
Contrepoint

El événement barroco: Lope vs. Góngora

L’événement baroque : Lope vs. Góngora
The Baroque événement: Lope vs. Góngora
Rodrigo Cacho Casal
p. 163-182

Résumés

Ce travail propose l’analyse des innovations littéraires de Góngora et Lope et de leurs stratégies de promotion à partir de la méthode historique posée par Fernand Braudel, qui affirme une nette distinction entre l’étude des changements lents et progressifs de l’histoire (longue durée) et les événements ponctuels et agents de rupture (événements). Góngora, dans ses poèmes cultistes, se présente comme un génie créateur qui produit du nouveau ex nihilo. La diffusion des Soledades à Madrid à partir de 1613 prend les allures d’une vraie poétique de l’événement et est reçue avec bruit et agitation. De son côté, Lope de Vega tente de limiter la portée de la révolution cultiste en niant que sa nouveauté soit véritable et en dénonçant la méconnaissance de la tradition de la part des poètes gongorins. C’est justement derrière cette tradition que Lope trouve asile pour limiter la portée révolutionnaire de ses comedias, en essayant de relâcher les liens qui l’unissent à elles et niant en être l’inventeur. Les deux auteurs ont pour objectif de promouvoir la modernité littéraire, mais la voie et les présupposés théoriques qu’ils adoptent sont opposés, ce qui est un aspect fondamental de leur affrontement esthétique et personnel.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2016.
Consulter cet article

Plan

Los acontecimientos del Barroco
Lope vs. Góngora o la poética del événement
Lope y la comedia nueva o el événement enmascarado

Aperçu du début du texte

Fernand Braudel abre el tercer volumen de su estudio de 1949 sobre el Mediterráneo en la época de Felipe ii, dedicado a Les événements, con una apología. El historiador francés reconoce que este enfoque puede dar la impresión de estar en deuda con la historiografía tradicional, que se reduce a la acumulación y sucesión de fechas relacionadas con episodios concretos (batallas, descubrimientos, epidemias, muerte de personajes famosos). Frente a la lenta evolución de las civilizaciones humanas, los acontecimientos son breves chispazos de luz, motas de polvo cuya mayoría se disuelve y olvida casi de inmediato. Pese a ello, Braudel reivindica la importancia de una histoire événementielle, aunque la subordina a su método general de análisis, que define como «une forme neuve d’histoire» organizada en tres partes y tres tiempos históricos complementarios: la primera, en la que estudia el hombre y su entorno a través del tiempo geográfico, casi inmóvil; la segunda, que se centra en los cambi...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Rodrigo Cacho Casal, « El événement barroco: Lope vs. Góngora », Mélanges de la Casa de Velázquez, 42-1 | 2012, 163-182.

Référence électronique

Rodrigo Cacho Casal, « El événement barroco: Lope vs. Góngora », Mélanges de la Casa de Velázquez [En ligne], 42-1 | 2012, mis en ligne le 16 avril 2014, consulté le 20 octobre 2014. URL : http://mcv.revues.org/4361

Haut de page

Auteur

Rodrigo Cacho Casal

Clare College, University of Cambridge

Haut de page

Droits d’auteur

© Casa de Velázquez

Haut de page
  • Logo Casa de Velázquez
  • Revues.org