Navigation – Plan du site
Actualité de la recherche

L’Any Jaume I. Une mobilisation commémorative et ses premiers effets historiographiques

L’Any Jaume I. Una movilización conmemorativa y sus primeros efectos historiográficos
The Any Jaume I. A commemorative mobilisation and its first effects on historical writing
Stéphane Péquignot
p. 275-295

Résumés

L’année 2008 a été marquée dans plusieurs communautés autonomes d’Espagne par d’intenses efforts de mobilisation politique et académique pour célébrer le huit-centième anniversaire de la naissance du roi Jacques Ier d’Aragon (1208-1276). S’inscrivant dans le sillage de pratiques commémoratives de longue durée, impliquant des acteurs institutionnels très nombreux et aux objectifs parfois différents, les manifestations de l’Any Jaume I ont constitué un contexte favorable à la publication d’un grand nombre de travaux historiques sur le monarque et son règne. De multiples éditions de documents, des biographies, des synthèses, mais aussi des études plus érudites permettent d’appréhender la période avec des instruments critiques neufs, et modifient sensiblement le regard historiographique que l’on peut porter sur la période. Dans des cadres commémoratifs saturés de sens politique, ces nouvelles interprétations ont toutefois dû coexister avec d’autres discours, d’autres usages de l’histoire.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2016.
Consulter cet article

Plan

L’Any Jaume I, des mobilisations de l’histoire en leur contexte
Une commémoration inscrite dans la longue durée
Acteurs et discours institutionnels de l’année 2008
Une histoire renouvelée ?
Transmettre l’histoire
Les éditions de documents historiques
Biographies, synthèses
D’autre perspectives nouvelles ? Approches éclatées et comparatives, images et mythes

Aperçu du début du texte

En 2008, dans les communautés autonomes de Valence, des îles Baléares, de Catalogne et d’Aragon, en Roussillon et à Montpellier, en des régions et dans des villes qui firent autrefois partie de la couronne d’Aragon médiévale, on a célébré le 800e anniversaire de la naissance du roi Jacques Ier, survenue durant la nuit du 1er au 2 février 1208. Plusieurs autorités politiques, notamment le Consell de Mallorca, les Generalitats de Catalogne et de Valence, ont décrété 2008 Any Jaume I, « année Jacques Ier ». À une « ère de la commémoration » (P. Nora) encore loin d’être close en Espagne, tandis que s’élaborent et se perpétuent de véritables « cultures du souvenir » (I. Peiró Martín), le phénomène n’est, à dire vrai, guère surprenant. Après le VIIe centenaire de la mort du roi Alphonse X de Castille (1984), le Ve centenaire de la découverte de l’Amérique (1992), les rencontres organisées par la Sociedad Estatal para la Conmemoración de los Centenarios de Felipe II y Carlos V (1998, 2000)...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Stéphane Péquignot, « L’Any Jaume I. Une mobilisation commémorative et ses premiers effets historiographiques », Mélanges de la Casa de Velázquez, 42-1 | 2012, 275-295.

Référence électronique

Stéphane Péquignot, « L’Any Jaume I. Une mobilisation commémorative et ses premiers effets historiographiques », Mélanges de la Casa de Velázquez [En ligne], 42-1 | 2012, mis en ligne le 16 avril 2014, consulté le 15 septembre 2014. URL : http://mcv.revues.org/4464

Haut de page

Auteur

Stéphane Péquignot

École pratique des hautes études

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Casa de Velázquez

Haut de page
  • Logo Casa de Velázquez
  • Revues.org