Navigation – Plan du site
Miscellanées

Le cas Ambrosio de Silva ou les investissements « hasardeux » d’un mulâtre à Zacatecas au milieu du xviiie siècle

El caso Ambrosio de Silva o las inversiones «azarosas» de un mulato en Zacatecas a mediados del siglo xviii
The case of Ambrosio de Silva or the «hazardous» investments of a mulatto in Zacatecas in the mid-18th century
Soizic Croguennec
p. 215-235

Résumés

Étudier les plèbes urbaines est une tâche ardue : en raison de leur grand silence dans les sources, il est bien difficile de les identifier et encore plus de dépasser le stade de la simple mention ponctuelle et unique. En ce sens, le cas du mulâtre Ambrosio de Silva est particulièrement intéressant. Non seulement il apparaît à plusieurs reprises dans des sources judiciaires et notariales au milieu du xviiie siècle mais les traces qu’il laisse permettent également de suivre pas à pas les investissements parfois hasardeux mais toujours audacieux d’un homme par essence exclu du jeu de l’économie des mines mais qui entend bien profiter d’un contexte difficile pour faire sien le rêve minier. À travers cet exemple fort bien documenté, ce sont les opportunités individuelles offertes aux plèbes urbaines par les conditions propres à la région de Zacatecas dans la première moitié du xviiie siècle qu’il est possible d’aborder. Le contexte de crise permet paradoxalement à certains aventuriers de rêver, même si bien souvent ce rêve aboutit à un échec.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral en libre accès disponible sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2018.
Consulter cet article

Plan

À la poursuite du rêve minier
Itinéraire d’un « aventurier »
Ambrosio, un homme de l’entre-deux
Heurs et malheurs d’Ambrosio de Silva
Une fenêtre sur le fonctionnement quotidien d’un monde minier en crise
Crise minière et opportunités individuelles : le paradoxe des mines zacatecanas dans la première moitié du xviiie siècle
Les bénéfices symboliques de l’aventure minière
Au-delà de la mine : Ambrosio de Silva, un casta audacieux parmi d’autres ?

Aperçu du début du texte

À la poursuite du rêve minier

Depuis la découverte des gisements argentifères de Zacatecas par Juan de Tolosa en 1548, la ville n’a cessé d’alimenter les aspirations à un enrichissement rapide et d’attirer aventuriers, investisseurs, operarios libres et salariés, tous en quête du rêve minier. C’est ce même songe qui a motivé les expéditions ultérieures vers le Grand Nord mexicain, El Lejano Norte, à partir du xviie siècle, faisant de Zacatecas la « mère du Nord » (selon l’expression de Peter Bakewell) ou la « civilisatrice du Nord » (Daniel Kuri Breña). Au fil du temps, le rêve minier s’est estompé, confisqué par les élites créoles, devenant un véritable mirage, un miroir-aux-alouettes, que les plèbes urbaines poursuivent bien vainement. Les désillusions sont en effet plus souvent au rendez-vous que les accomplissements, comme en témoignent les déboires d’un Bernardo Carrillo au milieu du xviiie siècle. Peón dans une hacienda du Centre-Nord, il part tenter sa chance dans les mines vo...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Soizic Croguennec, « Le cas Ambrosio de Silva ou les investissements « hasardeux » d’un mulâtre à Zacatecas au milieu du xviiie siècle », Mélanges de la Casa de Velázquez, 44-1 | 2014, 215-235.

Référence électronique

Soizic Croguennec, « Le cas Ambrosio de Silva ou les investissements « hasardeux » d’un mulâtre à Zacatecas au milieu du xviiie siècle », Mélanges de la Casa de Velázquez [En ligne], 44-1 | 2014, mis en ligne le 15 avril 2016, consulté le 16 août 2017. URL : http://mcv.revues.org/5596

Haut de page

Auteur

Soizic Croguennec

Université Toulouse II (Framespa)

Haut de page

Droits d’auteur

© Casa de Velázquez

Haut de page
  • Logo Casa de Velázquez
  • Revues.org