Navigation – Plan du site
Miscellanées

Une grande hydraulique saharienne à l’époque médiévale

L’oued Ziz et Sijilmassa (Maroc)
Una gran hidráulica sahariana en la época medieval: el río Ziz y Sijilmassa (Marruecos)
A major mediaeval Saharan waterworks: Oued Ziz and Sijilmassa (Morocco)
Chloé Capel
p. 139-165

Résumés

Si les ressources caravanières sont une richesse prépondérante ayant porté l’expansion de la ville médiévale de Sijilmassa (Maroc) aux environs des viiie et ixe siècles de notre ère, il n’en demeure pas moins que le développement de son arrière-pays agricole représente un autre facteur essentiel de son essor urbain. L’oasis de Sijilmassa est strictement liée à l’exploitation d’un oued : le Ziz. Or, il est établi depuis plus de cinquante ans que cet oued est de nature anthropique, qu’il s’agit d’un canal donc, sans que cet élément singulier n’ait encore véritablement attiré l’attention des historiens et des archéologues, en dépit des implications sociales, techniques et culturelles évidentes que sous-tend un tel objet d’étude. Une mise en perspective archéologique et historique de cette découverte de géologues permet pourtant de dégager des pistes de réflexions inédites sur l’histoire du pouvoir, de l’économie, de l’agriculture, des techniques et des échanges de savoirs à Sijilmassa mais aussi plus largement au Maghreb extrême dans les premiers siècles de l’Islam.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2020.
Consulter cet article

Plan

Le Tafilalt : de l’oasis contemporaine à l’oasis médiévale
Quelques éléments de géomorphologie locale : le Ziz comme aberration géographique
Le Ziz, une seguia aux dimensions exceptionnelles : des indices géomorphologiques aux éléments archéologiques
Le Ziz : pourquoi, comment, quand ? Dépasser l’hypothèse almoravide du MAPS
Grande hydraulique et agriculture irriguée : l’apport des comparaisons à l’échelle du Maghreb extrême
Au-delà du Maghreb : autres exemples de grande hydraulique médiévale
Conclusion : nouvelles perspectives d’appréhension de l’histoire récente du Tafilalt

Aperçu du début du texte

Ce texte s’attache à une relecture, à travers le prisme de l’archéologie, des travaux du géologue Jean Margat, responsable d’une remarquable étude du système hydrogéologique du bassin du Tafilalt (Maroc) menée dans les années 1950. La mise en exergue de certaines de ses découvertes, aujourd’hui largement méconnues, permet d’apporter des éléments de compréhension inédits à l’histoire de la plus célèbre cité médiévale caravanière du Maroc, précisément sise au Tafilalt : Sijilmassa.

Le Tafilalt : de l’oasis contemporaine à l’oasis médiévale

Située au pied du Haut-Atlas, la plaine du Tafilalt forme, en limite du désert saharien, une vaste dépression où sont drainés de nombreux oueds et connaît ainsi depuis plusieurs siècles un développement agricole exceptionnel fondé sur des exploitations oasiennes. À la fin des années 1940, dans le cadre d’une modernisation de l’accès à l’eau dans cette région, la Direction des Travaux Publics finance un ambitieux programme mené, dix années durant, par ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Chloé Capel, « Une grande hydraulique saharienne à l’époque médiévale », Mélanges de la Casa de Velázquez, 46-1 | 2016, 139-165.

Référence électronique

Chloé Capel, « Une grande hydraulique saharienne à l’époque médiévale », Mélanges de la Casa de Velázquez [En ligne], 46-1 | 2016, mis en ligne le 15 avril 2018, consulté le 23 mars 2017. URL : http://mcv.revues.org/6918

Haut de page

Auteur

Chloé Capel

École Doctorale d’Archéologie – université Paris 1 (UMR 7041, Archéologie et Sciences de l’Antiquité, Nanterre)

Haut de page

Droits d’auteur

© Casa de Velázquez

Haut de page
  • Logo Casa de Velázquez
  • Revues.org