Navigation – Plan du site

Présentation

Depuis 1965, les Mélanges de la Casa de Velázquez, revue à caractère scientifique, n’ont eu de cesse que de s’ouvrir à des acteurs et thématiques d’horizons variés. Centrés sur la péninsule Ibérique, le Maghreb et l’espace atlantique, les dossiers thématiques et articles des Miscellanées qui la composent couvrent sans restriction de période un large éventail de spécialités (histoire, archéologie, littérature, géographie, sociologie, anthropologie, linguistique…) et présentent des résultats de recherche inédits, suivant des critères rigoureux.

Une autre rubrique, consacrée à l’actualité de la recherche, présente principalement des comptes rendus d’ouvrages mais propose aussi des lectures croisées, des articles historiographiques et des dossiers d’opinions abordant des problématiques actuelles inhérentes au monde de la recherche.

Dernier numéro en ligne
45-1 | 2015
Langues indiennes et empire dans l'Amérique du Sud coloniale

Lenguas indígenas e imperio en la América del Sur colonial
Indian lenguages and empire in colonial South America

« La langue a toujours été compagne de l’empire », écrivait Antonio de Nebrija, premier grammairien de l’espagnol, l’année même où fut découverte l’Amérique. Pourtant, il n’en fut pas ainsi dans les colonies ibériques du Nouveau Monde, où la colonisation propagea quelques grandes langues indigènes comme le nahuatl, le quechua, l’aymara, le guarani ou le tupi. Les articles ici réunis étudient la formation et l’usage des principales notions qui désignaient les dynamiques linguistiques des empires portugais et espagnol : langue générale — avec ses antonymes langue maternelle et langue particulière —, langue universelle, tapuia — qui désignait en Amazonie portugaise les locuteurs de langues autres que la língua geral —, les glotonymes quechua, tupi, guarani et les expressions langue de Cuzco, langue de l’Inca, língua brasilica, etc. Ces articles combinent histoire intellectuelle, culturelle et sociale pour cerner ce que les différentes langues indigènes représentaient pour les Indiens et les Européens.

 

  • Logo Casa de Velázquez
  • Revues.org